À nouveau vous-même

En amont des méandres tumultueux d’un œsophage de wapiti, se dresse une chiffonnière à houppette, signe précurseur d’une avancée pyrotechnique majeure. Au point où en sont les éberlués en chemisette, cela ne pourrait être qu’une bonne nouvelle, ou même, une trépanation inattendue. Mais l’orientation de la faucille étant ce qu’elle est, cela ne conduira qu’à un flop, ou pire, à une résurgence de pieds plats.

Pendant ce temps là, vos visages sans nez iront se perdre dans des champs de coquelicots, à défaut d’une voûte plantaire où venir se refaire une santé. Alors tapez des mains, battez un œuf en neige et faites place au bon-vivant saigneur de lapereaux, il vous amène de quoi frémir. Lorsque le philatéliste aura fini de rassembler ses clous de girofles, lorsque l’air hébété il dira « Schwester » en rotant, avancez à pas de velours et sortez de la pièce en sifflotant une symphonie. Échec et mat, vous êtes à nouveau vous-même.